Tout sur le chocolat

Le chocolat

Le chocolat, un aliment riche de 3000 ans d’histoire

Le cacaoyer est cultivé depuis plus de trois millénaires en Amérique centrale et en Amérique du Sud. La fève de cacao fut utilisée tantôt en breuvage, tantôt en monnaie d’échange, ou encore dans les cérémonies rituelles. Mais ce n’est qu’à partir de 1519 que les Européens découvrent le fabuleux breuvage consommé par les Aztèques.Bien que le cacaoyer soit originaire d’Amérique, il a été introduit en Afrique par les Espagnols et les Portugais au XVIe siècle. Il s’y acclimata si merveilleusement bien que l’Afrique est aujourd’hui le premier producteur mondial de cacao! Le chocolat conquit rapidement la planète et toute une industrie chocolatière se développa.

Le cacao dans le monde

Le cacao dans le monde

Aujourd’hui, les principaux pays producteurs de cacao sont la Côte d’Ivoire, l’Indonésie, le Ghana et le Nigeria. Certains pays producteurs, comme le Pérou, se spécialisent dans le cacao de haute qualité, biologique et équitable. Depuis le début du XXe siècle, la production mondiale de cacao a été multipliée par 20, et réussie tout de même difficilement à satisfaire la demande!

Fermentées et séchées, les fèves de cacao sont principalement expédiées dans les pays plus industrialisés qui en feront la transformation. 80% de la production mondiale de cacao sera consommée en Europe et aux États-Unis. Au Québec, les produits du cacao constituent étonnamment le 2e produit bioalimentaire d’exportation en importance après le porc. En 2014, la province a exporté pour 760 millions de dollars CAN de produits du cacao, essentiellement à destination des États-Unis! C’est près de trois fois la valeur des exportations des produits de l’érable.

Le cacao dans le monde

La transformation

Les fèves de cacao subissent une multitude de transformations avant d’atteindre le présentoir de la boutique. Dans leur pays d’origine, les cabosses sont d’abord cueillies et vidées à la main. Les fèves recueillies sont fermentées puis séchées au soleil. Arrivées ici, elles seront nettoyées, torréfiées, débarrassées de leurs écales puis broyées finement. La pâte obtenue subit ensuite l’étape du conchage, durant laquelle le chocolat est chauffé et malaxé durant des heures, ce qui le rendra onctueux et savoureux. De là, il lui restera encore quelques transformations à subir sous la main experte du chocolatier pour prendre la forme du produit sublime que vous consommerez!

Le saviez-vous…

Le saviez-vous…

Bien que le chocolat soit un aliment calorifique, 60g de chocolat noir à 65% de cacao ne procurent pas moins de 4,8 g de protéines, 6,6 g de fibres, 56% de l’AQR* en fer, 40% de l’AQR* en magnésium et 13% de l’AQR* en calcium. Cela lui confère donc des valeurs nutritives tout de même très intéressantes! De plus, ses polyphénols et ses tanins en font un excellent aliment antioxydant.

Les 40 fèves de cacao contenues dans une cabosse permettent de fabriquer seulement 50g de chocolat noir (70% de cacao), ou encore 90g de chocolat au lait. Chacune des cabosses mesure entre 10 et 30 cm. Tentez d’imaginer la quantité de cabosses nécessaires annuellement pour alimenter une chocolaterie!

Au Canada, on consomme près de 3 kg de chocolat par habitant par année. C’est la Suisse qui remporte la palme avec une consommation de plus de 10 kg de chocolat par habitant par année!

*ARQ : Apport quotidien recommandé